Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le coin de Gorn

Articles récents

Sur la nouvelle interface d'Over-Blog

17 Février 2014 , Rédigé par Gornthorn Publié dans #Divers

M'occupant d'autres blogs, je n'ai plus trop de temps de me concentrer sur celui-ci...

Pour l'instant, je vais sans doute galérer pour m'y retrouver avec les nouveaux paramètres.

Bon, je vais voir pour retrouver une mise en page potable...

Toujours vivant !...

2 Mars 2013 , Rédigé par Gornthorn Publié dans #Divers

Et bien... Le monde réel m'a pas mal occupé et je n'ai guère eu le temps de me lancer dans les diverses expériences informatiques que j'affectionne...

De même, ce n'est que très récemment que j'ai pu me remettre au visionnage de mes animes favoris ! 001.gif

Mais Gornthorn est toujours là et lorsque je serai à nouveau d'humeur, je posterai quelques petites choses !

 

Rien de nouveau... Bref !

Connaître en temps réel la température des composants de son ordinateur et éviter la surchauffe !

29 Juin 2012 , Rédigé par Gornthorn Publié dans #Informatique

De nos jours, la plupart des composants comme les cartes mères ou graphiques sont équipées de capteurs pour surveiller la température de divers éléments.

Il est donc possible de "monitorer" sous "Ubuntu" la chaleur dégagée par le ou les processeurs, la carte mère, la carte graphique voir même celle du disque dur.

I. Surveillance des températures :
Il existe de nombreux applets que l'on peut installer pour afficher les valeurs en permanence sur le bureau. Mais... Car il y a un mais... Ces derniers n'ont pas la capacité d'interroger directement ces capteurs. En effet, "Ubuntu" doit avoir certains privilèges pour y parvenir.

Dans un premier temps, on installe le paquet "lm-sensors" puis dans une fenêtre de terminal, on tape la commande suivante :

sudo sensors-detect

Le système pose alors plusieurs questions ; il suffit juste de réponde positivement à chacune d'entre-elles. A ce niveau-là, on est en train de donner les autorisations nécessaires à "Ubuntu" pour interroger régulièrement les composants...

Une fois cette opération terminée, on peut redémarrer la machine.

La dernière étape est de choisir l'applet ou le widget s'intégrant le mieux avec le bureau.

Pour ma part, j'utilise "Screenlets".

lm-sensors screenlet
Dans un environnement comme "Unity", c'est lui qui posera le moins de problème quelque soit le profil choisi.

Pour information : Certains applets proposent les seuils critiques à ne pas dépasser voir même de régler une alarme en cas de surchauffe. Mais il y a une chose à ne pas oublier, la température interne dépend toujours de celle de l'environnement... C'est pour cela qu'un geek installe son matériel à la cave.

II. Baisser les températures :
Le mieux pour éviter une surchauffe, est de choisir un endroit frais et aéré comme une cave par exemple.

Ensuite, l'emplacement de la machine dans la pièce, peut jouer grandement. il est préférable de l'éloigner de la fenêtre surtout si elle est plein Sud !

Quoi d'autre ? Ah ! Oui ! Un meuble ! En général, on évite de poser la machine directement sur le sol... Certes, il y fait plus frais, mais le PC risque d'accumuler beaucoup plus de poussière. Et qui dit poussière, dit problème de ventilation ; une mauvaise ventilation est une source de surchauffe ! Du coup, on serait dans l'obligation d'ouvrir le capot de la machine pour y passer un coup de soufflette ! 09.gif

Il y a aussi le choix du meuble ! On évite celui qui enferme trop l'unité centrale ; il ne faut pas oublier que l'air doit circuler. De plus, on ne le colle contre le mur !

Et pour conclure, pour réduire un peu plus la température, on limite l'usage des logiciels gourmands en ressources comme les jeux vidéos par exemple...

Voilà, voilà... L'été va être chaud... 06.gif

Erreur de calcul sous Seti@Home avec Boinc Manager...

25 Juin 2012 , Rédigé par Gornthorn Publié dans #Informatique

Depuis mon passage à "Ubuntu 12.04 LTS", "Seti@Home" était en carafe... Chaque nouvelle tâche se retrouvait immédiatement en erreur.

Plusieurs recherches semblaient indiquer un problème avec le pilote de la carte graphique. Mais, j'étais sur la mauvaise piste ! J'avais beau désactiver la détection de cette dernière par "Boinc", les tâches restaient malgré tout en erreur ; j'ai même édité le fichier de configuration pour lui forcer la main au démarrage.

Le problème venait bien de "Boinc" !

Voici les étapes pour retrouver un "Seti@Home" opérationnel !

- Premièrement, on désinstalle complètement "Boinc" et ses fichiers de configuration ; pour ce faire, on passe par le "Gestionnaire de paquets Synaptic" ; on recherche le terme "boinc" puis on choisit "Sélectionner pour une suppression complète" lors d'un clic droit sur les paquets à supprimer.

- On redémarre la machine pour finir de purger les derniers résidus.

- Ensuite, on ouvre le "Gestionnaire de mises à jour" et on clique sur le bouton "Paramètres".

- On se place sur l'onglet "Autres logiciels" et on va sur "Ajouter"

- Une nouvelle fenêtre s'ouvre et propose de saisir une ligne "APT". En fait, on est en train d'ajouter un dépôt qui va nous permettre d'avoir la version la plus récente de "Boinc".

La ligne en question, est la suivante :

deb http://ppa.launchpad.net/costamagnagianfranco/boinc/ubuntu precise main

On clique ensuite sur le bouton "Ajouter une source de mise à jour" puis sur "Fermer". De retour sur le "Gestionnaire de mises à jour", on clique sur "Vérifier" pour actualiser les dépôts.

- Dernière étape, on relance le "Gestionnaire de paquets Synaptic" pour une installation de la dernière version de "Boinc".

Voilà... Tout devrait fonctionner à nouveau... En tout cas pour moi, cela a été efficace !

Un problème de droits après le formatage d'une carte SD ou d'une clé USB ?

24 Juin 2012 , Rédigé par Gornthorn Publié dans #Informatique

Une carte SD, une carte micro-SD ou une clé USB, sont des unités de stockages amovibles.

Hors, il arrive parfois que le système "Ubuntu" éprouve quelques difficultés à monter le volume et à gérer son contenu après un formatage avec "Gparted".

Pour information : "Monter" ou "Démonté" un volume, est l'action qui consiste à rendre disponible un disque en lecture ou en écriture. Il en est de même pour tous les supports possibles.

Le symptôme le plus flagrant est l'impossibilité d'effacer ou d'écrire des fichiers sur le nouveau support... De plus, malgré un redémarrage du système, le phénomène persiste.

Le problème vient du fait que les droits alloués à "GParted" sont différents de ceux de l'environnement de l'utilisateur !!!

Lors de l'utilisation de "Gparted", on est toujours en super-utilisateur (la preuve étant la demande de mot de passe).

Mais que faire ?

La solution est simple...

Dans un premier temps, la suppression complète des partions est faite avec l'"utilitaire de disque Palimpsest" (après démontage). Puis, on formate l'intégralité de la carte ou de la clé. On peut ensuite quitter "Palimpsest". A ce stade, on retire et remet la carte pour que le montage automatique du volume se fasse normalement.

Il ne reste plus qu'à travailler les partions sous "GParted" ! En effet, ce dernier va cette fois-ci, utiliser les mêmes droits utilisateur que "Palimpsest".

A noter : il est possible de réaliser l'intégralité des opérations avec "Palimpsest" mais il est beaucoup moins convivial...

Je me demande, si je ne vais pas finir pas mettre de côté "GParted" car à l'origine, il devait palier certaines lacunes de "Palimpsest". Mais maintenant... 08.gif

Création d'un nouvel avatar animé pour mon blog ;-)

22 Juin 2012 , Rédigé par Gornthorn Publié dans #Informatique

 

Depuis le début, je n'ai jamais, mais jamais changé d'avatar. De plus comme on peut le constater, la majorité des graphismes ont été réalisés par mes soins. 03.gif

Il est temps de relooker un peu tout cela. Par contre, j'aime prendre mon temps. C'est donc par l'avatar que je vais commencer. De plus, il sera animé ! Sisi ! Il va bouger un un peu ! Mais attention, une animation sympathique !

J'ai jeté mon dévolu sur mon personnage favori : "Kohei" (il se trouve au centre de l'image en veste orange). Le but va être de le faire cligner de l'oeil).

Voici l'image de départ :

Tsukuyomi_Moon_Phase
Elle est de bonne qualité, mais je ne vais en garder qu'un tout petit morceau. 02.gif

Pour ce travail, je vais utiliser Gimp.

mon avatar-01
I. Découpage :
Dans un premier temps, j'active l'"outil de sélection rectangulaire" et je coche l'option "Fixé" tout en sélectionnant "Proportions" (par défaut, il propose en dessous un rapport de 1:1) et je commence à délimiter le secteur à sélectionner sur l'image.

mon avatar-02
A ce stade, il est possible de déplacer la sélection à l'aide de la souris pour cadrer la zone à traiter. Ensuite, il ne reste plus qu'à couper. Je passe par le menu "Image" --> "Découper la sélection".

mon avatar-03
Et voilà le travail !!!

mon avatar-04 mon avatar-05


Pour information : j'avais la possibilité de réaliser ces deux étapes en une seule avec l'"outil de découpage" ; mais une erreur de manipulation est si vite arrivée que j'ai choisi la tranquilité...

A ce stade, mon avatar commence à prendre forme, mais il n'est toujours pas animé ! 08.gif

II. Préparation des images de début et de fin :
Je suis parti du principe que l'image actuelle est la fin de l'animation. Aussi par déduction, le point de départ de cette dernière, est "Kohei" avec les deux yeux ouverts !

1) Détourage :
Cette opération consiste à sélectionner de manière précise une zone de l'image. Pour ce faire, j'utilise l'"outil chemins" pour le contour de l'oeil.

mon avatar-06
Je clique sur "Sélection depuis le chemin". Ensuite, direction le menu "Édition" où je fais "copier" puis "Coller comme" --> "Nouveau calque".

mon avatar-07
Pour information : un calque est comme une feuille qui va venir se superposer sur l'image. On peut le déplacer sur la surface de cette dernière, mais on peut également le placer devant ou derrière comme dans une pile de feuillets.

2) Modification du claque :
Dans un premier temps, je déplace le calque sur l'oeil fermé. Ensuite, j'utilise les outils "retournement" et "Rotation" pour corriger la perspective.

mon avatar-08
Et... Oh ! Miracle ! Il a les yeux ouverts ! 14.gif

mon avatar-09
III. Préparation d'un plan fixe :
Pour ne pas être gêné lors de la création de l'animation, je prépare un plan fixe.

Pour dupliquer le calque qui contient l'avatar avec l'oeil fermé, je le sélectionne à partir de la fenêtre "Calques" et je clique sur le bouton se trouvant en bas de la boîte à outils. Ensuite, je masque tous les autres calques en cliquant sur l'icône représentant un oeil juste en face de chacun d'eux (voir liste des claques).

Il ne me reste plus qu'à éditer ce dernier. Pour ce faire, j'utilise l'"outil Pipette" pour sélectionner une couleur voisine de l'oeil et couvrir tout le secteur où je ferai l'animation.

mon avatar-11
Le voilà borgne... 04.gif Je le duplique aussi, ainsi que celui contenant le nouvel oeil. Chaque copie est une étape de l'animation, le plan fixe étant reporté à chaque fois.

Information pratique : pour manipuler facilement chacun des calques, je masque les autres selon mes besoins.

IV. Finalisation de l'avatar :
1) Etape intermédiaire :
Pour donner un effet de fermeture à l'oeil, j'utilise l'outil "Mise à l'échelle" et j'écrase un peu plus chaque calque de l'oeil. Puis, je fusionne chaque image avec un plan fixe (celui du dessous).

mon avatar-12
2) Optimisation de l'animation :
A ce stade, "kohei" ferme l'oeil. Par contre, si je l'enregistre comme une animation tournant en boucle, il y aura un effet de "décrochage" au moment de reprendre le début de la série d'images.

Je duplique donc la série de calques pour les ranger dans l'ordre inverse pour qu'il l'ouvre à nouveau...

mon avatar-13
Ensuite, en passant par "Filtres" --> "Animation" --> "Optimiser (pour GIF)", Gimp traite toutes les images pour les rendre plus légères.

3) Comportement de l'animation :
Lors de l'optimisation, Gimp ouvre une nouvelle fenêtre de travail. Les calques "semblent" différents ; en effet, des pixels sont effacés et ils ont des informations complémentaires dans leur nom.

En général, le programme rajoute "(100ms)(combine)" dans le nom du calque qui sont respectivement la durée d'affichage d'une image et le type de transition pour chacune d'entre-elles.


mon avatar-14
A savoir : Gimp connaît deux types de transition : "combine" et "replace". Avec le premier mode, chaque image va fusionner avec la précédente. Le second type, remplace l'image complètement à chaque fois.

Il est donc préférable d'utiliser "combine" qui va simplement remplacer quelques pixels et ne pas trop mobiliser les ressources de la machine à l'opposé de "replace" qui va redessiner une image à chaque fois !

Il est possible de visionner le résultat en passant par "Filtres" --> "Animation" --> "Rejouer l'animation" et d'adapter les durées selon l'effet désiré.

V. Sauvegarde :
Pour finir, je redimensionne mon avatar au format d'overBlog qui est 100x100 pixels.

mon avatar-15 mon avatar-16


Ne pas oublier d'enregistrer le résultat comme une animation... Ils sont nombreux les zigs qui oublient cette étape !!! 14.gif

mon avatar-17
Voilà... C'est terminé... Pas besoin de logiciel spécialisé dans les gifs animés pour un usage occasionnel !

avatar-new-kohei

Comment retrouver Yahoo Agenda ?

5 Juin 2012 , Rédigé par Gornthorn Publié dans #Informatique

Après quelques déboires pour ma transition vers Ubuntu 12.04 LTS, me voici de retour ! 14.gif

Bon, c'est parti...

Il m'arrive parfois d'avoir besoin d'un agenda pour des petites choses répétitives. Hors, j'ai voulu modifier un réglage pour un évènement récurant.

Je me connecte donc sur Yahoo mail ; le clic sur le lien devant ouvrir l'agenda, ne donne rien ! Que faire ?

L'aide en ligne de Yahoo ne donne aucune réponse et les recherches sur Google ne m'apporte rien sauf une chose... Il semblerait que la correction des bugs de Yahoo Agenda, ne soit pas une priorité ! 11.gif

Voici une méthode simple pour retrouver Yahoo Agenda :
Etape 1 : direction la page d'accueil de Yahoo pour se connecter sur la boîte mail...
Etape 2 : en haut à droit, on trouve un lien "Mon Y!", "Mon Yahoo!" puis on clique dessus.
Etape 3 : sur la page "Mon Yahoo!", on rajoute le module "Agenda" en utilisant le bouton "+ contenu".

yahoo agenda-01
Etape 4 : un simple clic sur le lien "Agenda" du module, nous bascule directement sur ce dernier ; il ne reste plus qu'à faire les différents réglages.

yahoo agenda-02
Voilà ! Un petit truc pour ceux qui ne veulent pas renoncer à Yahoo Agenda !

Nichijou... Les fonds d'écran !

24 Novembre 2011 , Rédigé par Gornthorn Publié dans #Fonds d'écran

Sisi !!! Pour votre plus grand plaisir, voici quelques wallpapers sur la série que j'ai pu trouver sur la toile ! 03.gif

 

Nichijou

Nichijou : un quotidien vraiment pas banal !

20 Octobre 2011 , Rédigé par Gornthorn Publié dans #Animes

Allez ! un peu de délire dans un monde tristounet...

"Nichijou" est à mettre dans le groupe comédie - tranche de vie - "slapstick" (violence gratuite et exagérée)...

Comment la décrire ? Hum... Difficile car elle n'a aucun sens ! 02.gif

Elle regroupe tout un ensemble de personnages dans leur vie lycéenne au quotidien, enfin si les activités peuvent être classées dans le groupe hum, hem, de la "normalité". 14.gif Chaque épisode se décompose en plusieurs  petites histoires ponctuées par divers intermèdes ayant une portée philosophique douteuse !!! 08.gif

Présentons les personnages récurents :

nichijou 07De gauche à droite, on a "Mai", "Yukko" et "Mio". On peut dire que c'est le trio de choc de la série. Mais de ce groupe, "Yukko" se détache plus que les autres par son comportement ; elle est toujours à la recherche de nouveaux jeux de mots et de nombreux gags vont tourner autour de son incapacité à faire ses devoirs scolaires. 05.gif "Mai" est la "fille mystérieuse" et ses goûts sont d'autant plus mystérieux que le fait de les découvrir laisse "sans voix" ! 14.gif "Mio" quant à elle, va plutôt servir de référence par rapport aux deux autres, ni trop folle, ni trop anormale ; malgré tout, le fait d'utiliser des cubes en bois pour faire ses couettes, me laisse perplexe ! 05.gif

nichijou 08nichijou 06En dehors du lycée, on trouve deux autres personnages récurents. Le professeur "Shinonome" qui ressemble plus à une gamine de CP et sa création "Nano" une fille robot qui aimerait bien mener une vie de lycéenne ; hélas, la chose est impossible à cause de la grosse clé qu'elle a dans le dos !!!

comme je l'ai déjà dit, chaque épisode se décompose en mini-histoires de quelques minutes. Par contre, chaque historiette va suivre la progression du jour ; de ce fait, la fin d'un épisode est aussi la fin de la journée.

Pour finir, quelques captures de plus et une p'tite vidéo de l'anime :

nichijou 01 nichijou 02 nichijou 03 nichijou 04 nichijou 05
nichijou 09 nichijou 10 nichijou 11 nichijou 12 nichijou 13
nichijou 14        

 

Afficher des icônes différentes selon le bureau virtuel sous Ubuntu

16 Octobre 2011 , Rédigé par Gornthorn Publié dans #Informatique

Avec "Ubuntu", il est possible d'utiliser un certain nombre d'espaces de travail (bureaux virtuels) pour répartir les fenêtres ouvertes.

Hors, les icônes placées sur le bureau, sont toujours les mêmes quelque soit l'espace de travail choisi.

 

Il existe divers programmes permettant de palier au problème. Ces derniers vont utiliser ce que l'on appelle des "widgets". Ce sont de petites applications qui s'affichent de manière permanente sur le bureau. Il est alors possible de définir leurs comportements comme "apparaître toujours au premier plan" quelque soit les fenêtres ouvertes ou dans notre cas définir ou non la "visibilité sur tous les bureaux".

Dans un premier temps, j'ai utilisé "Cairo-Dock", mais sa fonction première est de fournir un "dock évolué". Aussi, pour obtenir une visualisation des icônes sur le bureau, il faut activer l'applet "raccourcis" puis dans les réglages de ce dernier au niveau de la visibilité, cocher "est-il détaché du dock ?" pour le transformer en "desklet" ("widget") ; à ce stade, il est possible de lui indiquer s'il reste visible quelque soit l'espace de travail. Pour l'affichage d'un nombre limité d'icônes, cela peut rester gérable, mais dès lors que leur nombre augmente (mon bureau est un vrai bazar), la visualisation devient vraiment difficile, surtout lorsque l'on a besoin de certaines fonctions du clic droit pour le traitement des fichiers ; le "desklet" n'est qu'un "sous-dock" déguisé !!!

Aussi, je me suis tourné vers "Screenlets". Il n'existe que pour lancer des "widgets" ; chaque applicatif possède des réglages qui lui sont spécifiques.

POUR INFORMATION : le choix du bureau virtuel (espace de travail) se fait en exécutant le "widget" sur celui qui est actif.

I. Installation de Screenlets :
Pour bénéficier du "widget" qui va être utilisé, il faut installer la dernière version de "Screenlets" ; celle diponible dans les dépôts de Lucid, n'est pas à jour.

Pour ce faire, on passe par "Administration --> Sources de logiciels". Après la saisie du mot de passe, on sélectionne l'onglet "Autres logiciels" ; on clique sur le bouton "Ajouter" et on colle "ppa:screenlets/ppa" (sans les guillemets) puis on valide. On accepte la demande d'actualisation.

En cliquant sur le lien suivant, on installe le programme directement : Screenlets

Le logiciel est configuré dès le départ pour démarrer automatiquement. Il devrait être visible dans la zone de notification ; si ce n'est pas le cas, "Screenlets" est diponible dans le menu "Accessoires".

Maintenant, il ne reste plus qu'à charger le "widget" que l'on va utiliser pour la gestion des icônes visibles sur le bureau virtuel (espace de travail)...

REMARQUE : au départ, le bureau doit être entièrement vide (soit en déplaçant toutes les icônes dans un dossier, soit en désactivant la gestion du bureau par "Nautilus"...

II. Le widget Folderview :
Un clic sur l'icône de "Screenlets" visible dans la zone de notification, ouvre la fenêtre du gestionnaire.

gestionnaire screenlets
On sélectionne "Folderview" puis on le démarre en cochant "Démarrer/Arrêter". On ferme ensuite le gestionnaire.

proprietes widgetPour configurer le "widget", il suffit de faire un clic droit sur ce dernier et d'aller sur "Propriétés". A ce stade, il est possible d'indiquer le répertoire à afficher et l'apparence que peut avoir "Folderview".















Voici ce que cela donne...

bureau 01
J'ai fait disparaître les bordures et le fond du "widget" pour donner l'illusion que les icônes se trouvent bien sur le bureau.

BUG POSSIBLE : il se peut qu'il soit nécessaire de redémarrer le "widget" pour que les réglages soient pris en compte. Pour se faire, il suffit de cliquer sur "Démarrer/Arrêter" ou sur "Tout redémarrer" du gestionnaire de "Screenlets".

Voilà, le premier bureau est actif... Il est temps de basculer sur le bureau suivant selon la méthode qui a été choisie (souris ou raccourci clavier) ; j'espère que je n'ai pas besoin d'expliquer la méthode pour basculer d'un bureau à l'autre, hein ? 14.gif

Sur le second espace de travail, on ouvre à nouveau le gestionnaire de "Screenlets", on sélectionne "Folderview" et on clique sur "Lancer/Ajouter". A ce stade, on refait les mêmes manipulations que précédemment pour configurer le "widget".

bureau 02
Le second bureau est opérationnel !

Je n'utilise que deux bureaux ; cela ne devrait pas poser problème pour un nombre plus important... 03.gif

Voilà, voilà !!!

1 2 3 4 5 6 7 > >>